Forge


Lors de ses séjours au Japon et par l’intermédiaire de Maître Kajihara, Luigi carniel s’initiera au polissage et au forgeage de lames japonaises. Il aura la chance de rencontrer de célèbres forgerons de sabres qui lui apprendront les techniques ancestrales de la création et du polissage de lames damassées.

Aujourd’hui maître Carniel reçoit des commandes de l’Europe entière et crée, grâce à sa maîtrise de cet art ancestral, des lames personnalisées et adaptées aux souhaits de ses clients. D’autre part, mandaté par des collectionneurs d’armes anciennes, il restaure et polit d’anciennes lames souvent prestigieuses.

 

Forge - Carniel LuigiForge - Carniel LuigiForge - Carniel LuigiForge - Carniel LuigiForge - Carniel LuigiForge - Carniel LuigiForge - Carniel LuigiForge - Carniel LuigiForge - Carniel Luigi

 

 

Le travail du Damas, consiste à superposer de l’acier doux et de l’acier très carboné et le replier à chaud jusqu’à obtention d’une masse homogène d’environ 10'000 couches.

La création d’une lame ainsi que le koshirae « fourreau et poignée » prend 3 à 4 mois. Pour l’habillement du sabre, ce sont des matériaux nobles qui sont employés tels que bois de tilleul, laque de Chine, peau de raie, corne de buffle indien, pièces d’argent et de bronze.

Quant au polissage des lames anciennes, maître Carniel utilise, comme le veut la tradition, 6 grosses pierres de grain différent, deux types de pierres de grès extrêmement fines, n’atteignant même pas l’épaisseur d’un ongle, qui permettront de révéler dans tout son éclat la texture de la lame ainsi que sa ligne de trempe.

Pour brunir le dos et les deux côtés de la lame, maître Carniel doit se fournir en poudre de cigales venue directement du Japon, qui sous la pression d’un stick de carbure de tungstène sert de lubrifiant pour obtenir une surface de poly-miroir.

Maître Carniel exerce son art à la forge de Corcelles.

 

Forge - Carniel LuigiForge - Carniel LuigiForge - Carniel Luigi

Académie d'arts martiaux japonais

Page facebook de l'ANAMJ